A1 - Quels sont les atouts de la forêt française, du matériau bois et des produits bois ?

Atouts de la forêt française et les sciages - La forêt française

En France métropolitaine, le massif forestier représente 16,9 millions d’hectares, soit 31% du territoire.
Les trois-quarts de la forêt française (12,6 millions d’hectares) appartiennent à des propriétaires forestiers privés.

 

En France métropolitaine, le massif forestier représente 16,9 millions d’hectares, soit 31% du territoire.
Les trois-quarts de la forêt française (12,6 millions d’hectares) appartiennent à des propriétaires forestiers privés. Le quart restant est divisé en forêts domaniales qui appartiennent à l’État (1,5 millions d’hectares) et en forêts qui appartiennent à des communes, des collectivités locales ou à des établissements publics. (2,7 millions d’hectares).
De plus, la taille moyenne des forêts est de 4ha. En effet, 75% des forêts de production et peupleraies a une surface inférieure à 3.6ha.

 

 

La forêt française est constituée de :

• 67% de peuplements de feuillus, principalement en plaines ou à moyenne altitude; les feuillus représentent au moins 75% du couvert

• 21% de peuplements conifères en zone montagneuse, dans le massif landais ou en plantations dans l’ouest de la France

• 12% de peuplements mixtes en moyenne montagne ou dans des massifs forestiers
le volume de bois sur pied représente 2,7 milliards de m3 en France métropolitaine

• la production biologique annuelle est de 91,6 milliards de m3 sur la période 2006-20

On compte près de 130 essences sur le territoire métropolitain. Les essences les plus communes sont le chêne, le hêtre, le pin, l’épicéa, le sapin et le châtaignier. Le chêne constitue 42% du volume des feuillus. 28% de la forêt française est constituée de chênes.

 

 

La forêt française :

un puit carbone, une ressource biosourcée et renouvelable.
Grâce à la photosynthèse, un arbre lorsqu’il se développe capte le CO2 présent dans l’atmosphère qui un gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique. L’arbre relâche l’oxygène et maintient le carbone pour constituer sa matière : le bois.
Lorsqu’on le récolte, le carbone reste ainsi captif pendant toute la durée de vie de l’ouvrage dans lequel il est stocké.
Les forêts, ainsi renouvelées, vont grandir et capter de nouveau du CO2. Cette spirale vertueuse constitue le phénomène de puits de carbone, que l’on accroit encore en prélevant le bois et en replantant. En effet, les jeunes arbres captent plus de CO2 que les vieux. Les coupes réalisées de manière durables sont essentielles à la bonne santé et au développement de la forêt, une forêt vieillissante perdant sa capacité à stocker le carbone. Ce caractère renouvelable qu’offre le bois est fondamental dans un contexte de raréfaction des matières premières.

 

En France, la récolte en forêt est contrôlée et réglementée, ce qui permet de proposée une offre produits de qualité répondant aux exigences environnementales, c’est-à-dire soucieuse de la conversation de la diversité biologiques, de l’accroissement du patrimoine forestier et de la qualité des sols.


Découvrez toutes nos fiches techniques

pour bien mener à bien vos projets de construction bois